« Les perturbations viennent de partout »

Shawn Kanungo, conseiller à la stratégie d’innovation, aide des dirigeants à évaluer les menaces et à tirer profit des occasions.

En 2004, Shawn Kanungo, un Comptable Professionnel Agréé (CPA), s’est joint à l’équipe des finances et des recherches de la chaîne de journaux asiatique Singapore Press Holdings Ltd.

« Une partie de mon travail consiste à analyser les tendances, » affirme-t-il. La société considérait entreprendre une grande innovation : passer du grand format de journal traditionnel au format tabloïde, qui est plus facile à lire dans le train.

« C’est ce que font nos concurrents, » explique M. Kanungo. « Nous n’avons même pas pensé aux innovations numériques, notamment les réseaux sociaux, les appareils mobiles et le nuage. Je l’admets, c’était mon erreur. »

Le problème? M. Kanungo a étudié les tendances du secteur des journaux, sans penser aux autres secteurs.

Il n’a jamais répété cette erreur depuis. « J’ai bien appris ma leçon, ajoute-t-il, les perturbations viennent de partout. »

M. Kanungo mentionne qu’on utilise souvent le terme « perturbation » pour parler de notions bien différentes. Il a, pour sa part, sa propre définition : « On parle de perturbation lorsqu’une nouvelle entité se présente dans un secteur, bouleverse le statu quo et change définitivement les choses. »

Pensons, à titre d’exemple, à ce qu’Uber a fait dans le secteur des taxis, et à ce qu’Airbnb a fait au secteur hôtelier. Ce sont deux exemples particulièrement drastiques, certes, mais M. Kanungo sait que « chaque secteur doit faire face à des perturbations, que ce soit en raison de la popularité exponentielle des nouvelles technologies ou à cause de la mondialisation. De nouvelles idées et des expériences client du monde entier nous sont maintenant accessibles. »

En tant que conseiller à la stratégie d’innovation de Deloitte Canada à Edmonton, M. Kanungo veut aider les dirigeants d’entreprises à comprendre les occasions et les menaces liées aux innovations perturbatrices, et à en tenir compte dans leur planification.

Il trouve que trop d’entreprises établies depuis longtemps sont conçues pour fonctionner efficacement, mais pas pour évoluer. Ainsi, lorsqu’un élément nouveau vient les perturber, elles sont souvent « paralysées par l’inaction ».

Il se rappelle une entreprise de formation qui l’a embauché comme conseiller pour aider à façonner la formation de ses directeurs pour l’avenir.

Lorsqu’il leur a expliqué qu’il était essentiel que les formateurs comprennent comment monter et produire des vidéos, ses employeurs n’étaient pas d’accord. « Nous avons déjà beaucoup à faire, ont-ils dit, nous n’avons pas le temps d’apprendre cela. »

Peu de gens acceptent le changement à bras ouverts, mais il faut s’adapter, nous n’avons pas le choix, a-t-il répondu. « C’est ce que le marché demande. Si vous ne prêtez pas attention aux demandes du marché, vous serez laissé derrière. »

M. Kanungo attribue sa capacité d’aller vers une nouvelle entreprise et de comprendre rapidement le fondement de son modèle opérationnel en partie à sa formation de CPA. « J’ai analysé de nombreuses organisations en long et en large, explique-t-il, et je crois que cette aptitude est cruciale, car l’innovation peut survenir de différentes façons. »

Les entreprises réellement révolutionnaires n’implantent pas l’innovation uniquement dans leur service technologique, mais plutôt dans l’ensemble de l’organisation, soutient M. Kanungo. Elles remettent tout en question : leur modèle opérationnel, leurs partenariats, la structure de leur entreprise, leur service à la clientèle, les canaux de distribution, l’image de marque et l’expérience client. « En ayant une conception holistique de l’entreprise, vous pouvez découvrir des multitudes de façons d’innover, » dit-il.

7 conseils pour tenir tête aux perturbations

  • Assurez-vous que votre entreprise est ouverte aux technologies numériques et comprend les notions de base des technologies actuelles et à venir.
  • Plongez tête première dans les perturbations. Découvrez ce que font les autres organisations de votre secteur et d’autres secteurs.
  • Étudiez les méthodes de travail au sein de votre organisation. Sans intervenir, regardez les gens travailler. Posez des questions bêtes qui vous aideront à comprendre ce qu’ils font, et pensez à des façons d’améliorer leur processus.
  • Jetez un regard critique sur chaque aspect de votre organisation. Les entreprises novatrices ne se limitent pas au service technologique. Elles recherchent des possibilités d’accroître l’efficacité, de réduire les coûts et d’améliorer l’expérience client dans l’ensemble de l’entreprise.
  • Pour apprendre, il faut être capable d’essayer de nouvelles choses et d’échouer.
  • Encouragez vos équipes à innover en leur fournissant les outils et les technologies dont ils ont besoin.
  • Embauchez un directeur financier, un directeur technologique et un directeur du marketing, et suscitez leur participation à vos discussions sur la stratégie.